Actualités

Samsung et Intel se tirent la bourre pour la place de N°1 des semiconducteurs



Samsung logo

Tandis que le marché de la mémoire DRAM s’illustre surtout par un important déclin enregistré en 2018, Samsung et Intel pourraient, cette année, échanger leur place respective de numéro 1 et numéro 2 du semiconducteur, prévient Gartner dans un rapport.

Cette prévision intervient alors qu’Intel trônait fièrement en tant que leader sur le marché du semiconducteur jusqu’en 2017, date à laquelle son rival coréen l’avait forcé à céder la première marche du podium après 20 ans de domination sans véritable partage. En 2019, le vent pourrait toutefois tourner de nouveau en faveur d’Intel, explique le cabinet d’analyse, dont les propos nous sont rapportés par Tom’s Hardware. Reste toutefois que les deux firmes semblent bien parties pour se talonner l’une l’autre durant quelques années encore.

Intel pourrait reprendre le lead, malgré un marché global du semiconducteur qui pique du nez

Dans son analyse, Gartner précise que le marché du semiconducteur profitait entre 2017 et 2018 d’une croissance en hausse de 12,5 %. Un chiffre à connotation positive, qui masque néanmoins une forte récession. En effet, un an plus tôt, ce même secteur enregistrait une croissance de 21,9 %. La baisse totale constatée entre les années 2016-2017 et 2017-2018 revient donc à 9,4 % au total. De quoi remettre en perspective les progrès d’Intel, et l’apparente détresse de Samsung sur ce secteur. Le contexte est difficile, nettement plus qu’il y a deux ans, lorsque le géant coréen chipait sa place de numéro 1 à Intel.

Cette croissance moindre, observée sur le marché du semiconducteur, est entre autres la conséquence du recul annoncé de la demande en mémoire DRAM. Prévu depuis les prémisses de 2018, ce recul aboutit à une baisse des prix jamais vue depuis 2011, indiquait en mars DRAMeXchange. De manière globale, les Britanniques d’IHS Markit annonçaient pour leur part un déclin de 22 % du secteur propre à la mémoire DRAM au cours de l’année 2019.

Seul problème, le gros de la position actuelle de Samsung repose justement sur la commercialisation de puces mémoire, à destination des smartphones. Si ce marché flanche, c’est donc le statut de leader de Samsung qui s’effrite, note Gartner.

L’avance de Samsung est « bâtie sur du sable »

« Le statut de leader de Samsung est littéralement bâti sur du sable, puisque dépendant des ventes de mémoire. Ces sables, mouvants, conduiront très certainement Samsung à perdre sa couronne de numéro 1 du semiconducteur au profit d’Intel en 2019 ». L’avertissement de Gartner est clair, Samsung risque fort de payer son manque de diversification. Pourtant la firme ne semble pas prête à changer de stratégie, explique Tom’s Hardware.

Samsung continue en effet d’investir massivement dans la mise au point de nouvelles technologies de mémoire et renchérit dans le domaine en assignant des usines à leur fabrication. L’approche de Samsung semble être de considérer les actuelles turbulences du marché comme passagères… et d’attendre un rebond dans les prochaines années.

Du côté d’Intel, le constat n’est pas exempt de défaillances non plus. La firme de Santa Clara doit ainsi faire avec une importante pénurie de CPU, forçant certains de ses partenaires à se tourner vers son ennemi de toujours : AMD. Il suffirait pourtant au groupe de gagner ne serait-ce que 1 % en revenu sur le marché du semiconducteur pour reprendre l’avantage face à Samsung, qui pourrait de son côté subir un déclin de 20 % de revenus – ou plus – sur ce même secteur. Affaire à suivre.



Source


Related posts

Surprenante promotion sur le nouveau Xiaomi Mi 9 64Go

radz974

Lancement en Corée du V50 ThinQ, le premier smartphone 5G de LG

radz974

Microsoft dévoile les nouvelles fonctionnalités de MS Paint pour Windows 10

radz974

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More